Merci Maïtou

Posté par Noëlle Revoy

Le lundi 9 décembre le club d'Anglet a tenu son A.G. annuelle au cours de laquelle un nouveau bureau a été élu. Comme elle l'avait fait savoir, Maïtou ne se représentait pas. Depuis plusieurs années déjà elle présidait ce club et en assurait la parfaite gestion.

 

C'est avec une infinie tristesse que nous avons vu Maïtou abandonner peu à peu les nombreuses responsabilités qu'elle avait si bien su assumer : Présidente du club d'Anglet, Arbitre Fédérale, Responsable de la gestion des ramasseurs et teneurs de tableau pour le festival de Biarritz (on connait tous l'importance de ce poste dans la réussite d'un festival) et enfin Secrétaire au sein du Bureau du Comité.

 

Dans chaque engagement pris, elle a toujours eu à coeur de mettre au service de tous ses immenses qualités humaines et sa force de caractère qui font d'elle ce qu'elle est : quelqu'un sur qui on peut compter, s'appuyer et être sûr qu'elle ne vous lâchera pas. Droiture, honnêteté, rigueur, impartialité, objectivité, intégrité, la liste de ses qualités, ces qualités qui font des bénévoles "hors-pair" est longue, très longue... Et si certains pouvaient la trouver trop exigeante qu'ils se disent qu'exigeante elle l'était encore plus (oh! combien plus!) avec elle-même.

 

Perfectionniste jusqu'au bout, en sentant la lassitude la gagner, elle a préféré se retirer plutôt que de donner moins d'elle-même et de le donner moins bien.

 

Tu laisses derrière toi, Maïtou, le plus gros club d'Aquitaine parfaitement organisé, avec un mode de fonctionnement carré et huilé. Mais tu laisses aussi un sacré vide... Tu nous a terriblement manqué lors du Festival de Biarritz 2013. Tu nous manques déjà au sein du Bureau. Tu me manques, tout simplement.

 

Je ne souhaite qu'une chose : que ce retrait te permette de t'épanouir différemment, ailleurs, avec d'autres personnes. De toute façon, je sais que, où que tu sois, quoi que tu fasses, tu resteras toujours toi-même : une personne d'exception. Et cette personne-là, je suis profondémment heureuse de l'avoir connue.

 

Merci pour tout, Maïtou.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0